Capteur de rêves

Mon père m’a déjà dit un jour : «Si tes rêves te semblent facilement accessibles, c’est que tu ne rêves pas assez grand».

Je fais partie des gens que l’on surnomme les rêveurs. Dans ma vie professionnelle comme dans ma vie personnelle je suis de ceux qui en veulent toujours plus; plus haut et plus loin. J’entends déjà certaines personnes me répondre qu’un jour cela pourrait me jouer des tours. Peut-être, mais qui ne risque rien n’a rien…

En fait, ce n’est pas tant mes qualifications professionnelles qui m’ont mené à devenir enseignant, mais mon attitude. Si j’avais vraiment pris la peine d’écouter toutes les rumeurs et tous les préjugés qui courent au sujet de la formation professionnelle, je ne serais pas enseignant et vous ne seriez pas non plus en train de lire ces quelques lignes.

Il y aura toujours quelqu’un dans votre vie professionnelle ou personnelle pour vous rappeler les barrières et les limites prédéfinies par la société. Vous savez bien, ces «règles non écrites» que tous et chacun suivent sans jamais poser de question sur le pourquoi du comment. Après tout; qui a décidé que le souper devait avoir lieu à 17h30? Si cela vous rend heureux de souper à 21h00, faites-le.

Dans mes cours, je répète constamment à mes étudiants qu’ils sont les seuls et uniques responsables de leur propre succès. En fait, si mes étudiants réussissent, c’est parce qu’ils en ont fait le choix.

Être heureux et se sentir épanouie dans la vie, ça commence par en faire le choix. Facile à dire vous me direz, et je vous répondrai facile à faire également. Je ne dis pas qu’il s’agit de se lever un matin et de se dire «je suis heureux». Par contre, vous devez prendre la décision de tout mettre en œuvre pour atteindre votre définition du bonheur.

Et le bonheur, parlons-en. En fait, cela vous appartient, c’est votre bonheur. Ne laissez jamais la peur de l’échec, les préjugés ou les raisonnements préfabriqués et sans fondement vous enlever vos rêves. Qui vivra avec les conséquences de vos choix, vous ou les autres?

Alors, continuer de rêver à l’inaccessible et rendez le accessible, ne vous contentez pas de ce que vous avez même si votre entourage, elle, se contente de ce qu’elle a. N’ayez pas peur de foncez et profitez de chaque opportunité, vous n’avez qu’une vie à vivre et c’est avec cette attitude que vous avancerez. Soyez l’architecte de votre propre bonheur.

Bonne rentrée scolaire!

Le prof.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: