Prière de ne pas déranger

Bon d’accord, je l’avoue, je suis un révolté, un chialeur de haut niveau. Je suis celui qu’on entend lorsque ça ne fonctionne pas ou tout simplement lorsque je passe une mauvaise journée. C’est un de mes défauts, j’assume.

Plus jeune, mon père me disait: «Dans la vie, nous avons les qualités de nos défauts et nous avons les défauts de nos qualités.» Même si cela peut demander un moment de réflexion, nos défauts peuvent, la plupart du temps, facilement devenir une qualité. Comment peut-on changer la paresse en qualité me demanderez-vous? Eh bien, la personne paresseuse aura souvent tendance à exécuter certaines tâches plus rapidement que d’autres afin de se libérer plus vite. «Oui, mais Gabriel, ce n’est pas tellement mieux si cette personne tourne les coins ronds.» Vous avez raison, mais n’avez-vous pas déjà perdu de vue ma théorie? Une qualité engendre un défaut et un défaut engendre une qualité… La roue peut tourner longtemps.

Je suis effectivement, un excellent chialeur, je vous confirme que mes performances en valent le déplacement parfois. En contrepartie, ce défaut m’apporte une belle qualité lorsque jumelé à mes valeurs profondes; je suis un fervent défenseur de la justice, de l’équité et de l’équilibre. En entrant dans ma salle de classe, mes étudiants acceptent de faire l’ensemble de leurs apprentissages autour de ces trois valeurs. Aucun guerrier en formation n’est laissé derrière, en aucune circonstance, tant que celui-ci ou celle-ci continue de combattre, le groupe entier a le devoir de tout faire en son pouvoir pour l’aider à poursuivre sa route, moi de même.

Le problème quand on chiale, ou que l’on dénonce certaines situations; c’est qu’on dérange! Certaines personnes profitent de ces situations d’injustices, d’abus de pouvoir ou d’inégalités et elles sont, souvent, très confortablement installées dans ce petit univers qui tourne autour d’eux. Qui sont-ils ? Vous n’avez qu’à regarder les premières personnes qui s’indigneront lorsque vous dénoncerez une injustice. C’est eux.

Ce qui est dommage dans tout ça, c’est que bien des gens partagent les mêmes valeurs que moi, mais elles n’ont pas toutes le courage de «mettre leur poing sur la table» comme je peux savoir le faire. Mon père me disait (oui, il m’en disait beaucoup.) : «Stand-up for everything is right, even if you stand alone.» En d’autres mots: Lève-toi et défends tout ce qui est juste, même si tu es seul à te lever.

Le problème, c’est qu’à vouloir défendre le monde en entier tout seul, on se fatigue rapidement…

Le prof.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

Create a free website or blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: