Facebook

Depuis la fin des années 90, notre monde a été complètement transformé par l’effervescence fulgurante du monde des télécommunications et des nouvelles technologies. De cette effervescence est née la nouvelle place publique du 21e siècle: Facebook.

Je me souviens encore des débuts de ce qui est aujourd’hui sans contredit le père de tous les médias sociaux. «J’ai retrouvé mes amis du secondaire» que l’un disait, «et moi mes anciens professeurs» que l’autre répondait. À cette époque, Facebook me paraissait comme une bonne façon de retrouver des gens que l’on avait perdu de vue pour toutes sortes de raisons ou même de rester en contact avec nos proches les plus éloignés.

Puis, les années ont passé et le temps a fait son temps. Aujourd’hui quand je perds mon temps (c’est vraiment le cas de le dire) en faisant défiler mon fil d’actualité sur Facebook, je m’aperçois que le Québécois moyen a simplement trouvé une nouvelle façon de se plaindre. L’islam d’un côté, la défense des pitbulls de l’autre en passant par les gens qui se plaignent encore du gouvernement. Je commence à réaliser pourquoi le Québec a un des taux les plus élevés de dépression diagnostiqués au monde…

Quel chemin faut-il avoir emprunté pour n’avoir que du pessimisme à partager avec ses amis? On nous a fait don de l’un des outils les plus puissants au monde en ce qui le concerne de partage d’information et c’est comme ça qu’on décide de l’utiliser?

C’est facile de se plaindre armé d’un clavier, d’un bouton «partager» et de sa robe de chambre. Quelles actions avez-vous réellement mis en oeuvre pour être en mesure de vous plaindre constamment? Qui êtes-vous pour partager des vidéos et des images qui demandent au peuple de se mobiliser alors que vous êtes assis confortablement dans votre salon à perdre votre temps sur votre iPhone?

Qu’il y ait des gens ayant l’ambition de changer le monde, je n’ai aucun problème avec ça. Toutefois, je n’ai pas encore vu un peuple concrétiser d’importants changements en commençant par une publication Facebook…

Je crois que nous devrions revoir la façon dont nous utilisons Facebook. Je suis bien d’accord avec vous, une vidéo de chat de temps à autre, ça fait du bien au moral. Par contre, est-ce que toutes ces plaintes et ces idées noires vont réellement desservir une noble cause? Je ne suis pas convaincu…

Le prof.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: