AU NOM DU PÈRE

Ligne orange, direction montmorency, métro de Montréal, environ 9h30.
Je tente tant bien que mal de rester debout dans le wagon du train qui me transporte vers l’entreprise ou je dois rencontrer le superviseur de stage de l’un de mes étudiants.

En observant les visages tout autour de moi, mon regard se pose sur un jeune homme.Celui-ci est vêtu d’un complet et si j’avais à deviner sa profession j’aurais tendance à dire qu’il est un homme d’affaires.Je dois avouer que je le fixe depuis une minute ou deux, jusqu’à ce que celui-ci me regarde à son tour et me sourit, je lui retourne alors la politesse.

Le jeune homme dans le début de la vingtaine s’approche alors de moi et me salue gentiment, c’est à ce moment qu’il entreprend la conversation en me demandant si je vais travailler. «Plus ou moins, je vais visiter une entreprise pour mon travail» que je lui réponds, puis j’ajoute «Et vous? Vous vous rendez au travail?» Le jeune homme me répond alors qu’il ne travaille pas, mais qu’il est en mission…pour Jésus.

«Eh merde» que je me réponds intérieurement…
Le jeune homme: «Êtes-vous religieux vous-mêmes?»
Moi: «Oui…»
Le jeune homme: «Quelle est votre religion?»
Moi: «La mienne, et vous quelle est votre religion?»
Le jeune homme: «Je suis catholique, je crois en Jésus, croyez-vous en Jésus?»
Moi: «Je crois en moi…»

Un silence s’invita alors dans la conversation qui de toute façon, au contraire de ce métro, n’avait pas de destination bien précise.

Moi: «Comment pouvez-vous croire en quoi que ce soit si vous ne croyez pas en vous et vos propres moyens?»
Le jeune homme: «C’est Jésus qui me dicte la voie que je dois suivre»
Moi: «Peut-être, mais c’est vous qui suivez la voie…»

Et c’est à cet instant que je suis arrivé à ma station et que je suis débarqué du wagon. Bien que cette conversation ait semblé inutile, elle m’a fait beaucoup réfléchir.

Dans les moments plus difficiles de notre vie, on peut parfois avoir besoin d’un guide, et ce, peu importe le type de guide: un enseignant, un travailleur social ou même un Dieu. Toutefois, ce guide ne pourra, en aucun cas, faire le chemin à votre place. Vous devez donc croire d’abord et avant tout en vos propres moyens, vos propres sentiments et vos propres pensées. Apprenez à vous écouter en premier, vous détenez déjà la plupart des réponses…

Le prof.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

Create a free website or blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: