victime de discrimination positive

On vous a attribué une étiquette? Vous êtes dyslexique? TDAH? Ou vous souffrez peut-être même d’un TSA? Rassurez-vous, tout n’est pas perdu, vous êtes né à la bonne époque, vous serez pris en charge dans un système de santé et d’éducation bien rodé.

Notre système s’est adapté à tous ces nouveaux termes qui n’existaient pas auparavant, même si le trouble d’apprentissage, lui, a toujours existé. Aujourd’hui, des organismes se spécialisent dans toutes sortes de méthodes pour venir en aide aux personnes ayant des troubles d’apprentissages et c’est très bien. Comme enseignant, j’ai moi-même assisté à plusieurs belles réussites d’étudiants touchés par ces divers problèmes.

Par contre, j’assiste également à un deuxième phénomène que je trouve beaucoup moins intéressant : il s’est installé à travers toutes ces ressources que l’on a mises en place, une sorte de discrimination que je qualifierais sans doute d’involontaire envers une race d’individu que l’on voit disparaître peu à peu; les étudiants sans trouble d’apprentissage. Vous rappelez-vous?

Que l’on aide les élèves ayant plus de difficultés, c’est normal, ça va de soi. Le problème dont je vous fais mention survient lorsque l’enseignant ou le professeur a tellement de mesures adaptatives à mettre en place et de suivi particulier à faire auprès de ces élèves qu’il néglige involontairement les élèves sans difficulté.

J’entends déjà certains spécialistes et avocats de la défense crier au scandale. Je n’oblige personne à être d’accord avec moi, mais si je vous apporte une réflexion, je serai satisfait.
Bien sûr, votre premier argument sera de me dire que l’élève qui n’a aucune difficulté n’a pas besoin d’autant d’attention et d’adaptation parce qu’il va bien, certes, mais est-ce que je dois cesser de m’occuper de mon animal de compagnie parce qu’il n’a aucun handicap…?

Nous vivons à une époque où tout doit être justifié. L’élève qui arrive régulièrement en retard à des besoins particuliers, il doit être pris en charge tandis que l’élève qui ne fait pas ses travaux a des difficultés à la maison, on doit donc lui venir en aide. Au même titre que la médecine n’examine plus, elle prescrit, l’éducation n’aide plus, elle diagnostique.

Lorsque j’étais étudiant (il y a environ 5 ans), il m’arrivait de faire l’école buissonnière simplement parce que j’avais envie d’aller trainer avec mes amis. Je l’ai fait à plusieurs reprises, simplement parce que j’étais un peu rebelle. Personne n’a ouvert de commission d’enquête sur le pourquoi du comment je n’avais pas assisté au cours. Mon enseignant m’a avisé du problème et c’était terminé. Bien que des absences puissent en effet cacher quelque chose, c’est loin d’être le cas à chaque fois au même titre qu’un bouton qui apparaît sur votre visage ne signifie pas que vous êtes atteint de la varicelle.

J’ai cette impression qu’aujourd’hui plus rien n’est qualifié de normal ou même d’épisodes difficiles. En médecine, traverser une période de déprime ça n’existe plus, c’est forcément une dépression. En éducation, on a oublié que nos jeunes sont au cœur d’un développement mental et physique important, le passage de la vie d’enfant à la vie d’adulte, et qu’ils peuvent leur arriver de prendre de drôle de décisions, c’est forcément une étiquette quelconque…

Peut-être faudra-t-il penser trouver une étiquette pour les élèves qui n’ont pas de difficulté, j’avais pensé au TNA (trouble de la normalité assidue) ou même au SES (syndrome de l’étudiant standard). De cette façon, peut-être devrons-nous mettre des mesures en places pour ces élèves qui réussissent trop bien du premier coup…

Le Prof.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Create a free website or blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: