Être bien

«Soyez vous-même», «Trouvez la paix intérieure», «Soyez heureux», on dirait que depuis quelques années on entend de plus en plus ces types de phrases. J’ai remarqué qu’il y a comme une sorte d’engouement pour le bien-être, c’est comme si c’était «in» d’être bien dans sa peau. C’est vrai qu’être bien dans sa peau, c’est important, mais si j’écoutais absolument tout ce que je vois sur les réseaux sociaux, à la télévision et à la radio, je n’aurais pas suffisamment de 24 heures dans une journée pour mon propre bien-être, ça n’en finit plus…

Avouez qu’on se sent presque mal lorsqu’un de nos collègues nous mentionne qu’il a été trois fois au gym cette semaine et que de notre côté, nous n’avons toujours pas souscrit à une quelconque activité sportive, mais pourquoi?

En fait, se sentir bien physiquement et mentalement, c’est bien personnel, et c’est là qu’est tout le problème de notre société moderne, il n’existe plus rien de personnel. À la seconde ou un de mes camarades fait quelque chose dans sa journée, je reçois une alerte sur un quelconque réseau social. Alors, ce n’est donc pas tellement étonnant de voir les gens se servir de ces nouveaux moyens de télécommunication pour essayer d’être mieux dans leur peau.

Toutefois, il faut savoir que ce n’est pas parce que votre meilleur ami mange «bio» et qu’il fait trois séances de yoga par semaine que vous vous devez faire la même chose, c’est sa recette pour être bien, pas la vôtre.

À cela s’ajoutent également deux phénomènes : l’effet mouton sans lequel ce texte n’aurait guère de sens et il y a également cette étude allemande des universités Humboldt et Darmstadt prouvant que près de 37 % des utilisateurs des réseaux sociaux se retrouvent plus malheureux face à leur fil d’actualité qu’ils l’étaient avant de le faire.

L’effet mouton est bien simple à expliquer; c’est ce phénomène psychologique poussant un individu à s’exécuter dans une tâche ou une activité parce que les autres le font tout simplement. Bien sûr, lorsque l’on interroge les gens, personne ne s’avoue victime de ce phénomène. Par contre, la mode est un concept qui prouve que ce phénomène est bien réel. Mieux encore, observez le comportement des conducteurs lorsqu’il y a un accident en bordure de la route, si quelqu’un ralentit pour observer ce qui se passe, vous serez en mesure de repérer facilement l’effet mouton dans son exécution la plus prestigieuse. Ce phénomène fait donc également son apparition à travers les mille et une recettes du bonheur préfabriqué. Faites ceci, faites cela, buvez ceci et mangez cela, vous vous sentirez tellement mieux… Je ne peux m’empêcher de sourire à l’idée que quelqu’un pourrait connaître la recette de mon propre bonheur, c’est un peu comme si on me disait qu’il y a une recette magique pour me faire riche du jour au lendemain ou même que le père Noël existe bien. Il y a certes des gens qui ont besoin d’un coup de main pour se sentir mieux dans leur peau, ils ont besoin de pistes de solution et non pas de solution clé en main, remarquez bien la différence.

Il y a également, l’effet envieux, pour le baptiser de la sorte, que l’on retrouve sur plusieurs réseaux sociaux. Second phénomène psychologique se caractérisant par la jalousie et l’envie que peut créer l’observation de la vie d’autrui via ces types de réseaux. Des chercheurs allemands, Hanna Krasnova et Peter Buxmann, ont su démontrer l’effet plutôt négatif qu’avait l’observation du «terrain du voisin» sur nos propres vies. Il est évidemment bien humain de se comparer au voisin de temps à autre, tout en tenant compte de tous les éléments qui le composent, ce fameux voisin, ce que les réseaux sociaux n’offrent pas. Les gens publient bien ce qu’ils désirent sur internet et rares sont ceux qui publieront des événements malheureux. Outre attirer l’attention, quel intérêt aurais-je à publier un statut ou une photo sur l’échec d’un cours à l’école? J’aurais beaucoup plus tendance à publier mes bons coups que mes mauvais; comme le fait que je me suis entraîné durement au gym cette semaine accompagné d’une photo par exemple…

Faites attention, je ne suis pas en train de vous dire que l’exercice physique est mauvais ni même qu’une de ces recettes pour mieux manger n’est pas convenable, car ce l’est peut-être pour vous. Je vous mets simplement en garde, car c’est faux de croire que quelqu’un vous enseignera comment être bien avec vous-même, c’est vous-même qui devrez vous l’enseigner. Cessez de croire toutes ces formules magiques de perte de poids, de transformation complète ou de métamorphose miracle. Fabriquez votre propre recette simplement en apprenant à vous écouter profondément.

Dans le cas où vous auriez besoin d’un coup de pouce pour vous sentir mieux dans votre peau, prenez le temps de magasiner, de vous informer comme il se doit sur les gens que vous consulterez et tentez d’obtenir des références valides. Centrez votre attention sur vous-même et sur vos propres besoins et cessez de regarder «miss-univers» qui semble si heureuse, ce n’est probablement qu’une couverture…

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

Blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: