T’as le droit d’être égoïste

On l’entend de plus en plus souvent, nous sommes une société de plus en plus individualiste et tournée vers elle-même. Les gens se rapprochent sur diverses plateformes virtuelles, mais n’ont jamais été aussi éloignés dans le monde réel. Les sites de rencontres n’ont jamais été aussi populaires et les téléphones intelligents se vendent plus rapidement que les relations d’amitié se créent sur Facebook. Plusieurs diront que nous sommes une société empreinte d’égoïsme et devenue complètement dépendante de faux besoins que l’on s’invente. Toutefois, il y a des moments particuliers ou non seulement il serait recommandé d’être égoïste, mais pire encore, il y a certains moments où l’on se doit d’être égoïste.

Au même titre que certaines personnes ont la fâcheuse tendance de ne penser qu’à elles, d’autres à l’inverse, se passent constamment au dernier rang ou s’oublient complètement. Vous avez certainement connu des gens à un moment ou un autre qui semblait se soucier de tous ceux qui les entouraient, mais pas d’eux-mêmes… Jusqu’au jour où elles se réveillent en constatant qu’elles n’ont pas vécu leur rêve, mais celui des autres. Avoir le souci de combler les besoins de ceux qui nous entourent, c’est très noble, mais il y a un certain équilibre à respecter, il ne faut pas oublier nos objectifs de vie à travers ceux des autres. Les besoins de vos proches ne sont pas plus importants que les vôtres, de même que pour votre bonheur, vous avez droit d’obtenir ce dernier vous aussi.

Je me rappelle avoir vu cette vidéo de Prince EA ou ce dernier explique très bien ce concept via les règles de sécurités d’un avion. Il explique que la plupart des compagnies aériennes demandent à leurs clients d’enfiler leur propre masque à oxygène en cas d’urgence, avant même d’aider un voisin de siège à mettre le sien. Le phénomène est tout de même intéressant ; puisqu’il insinue que pour être en mesure de sauver quelqu’un, vous devez vous sauver vous-mêmes. Comment peut-on espérer venir en aide convenablement à quelqu’un qui manque d’air si nous sommes nous-mêmes en asphyxie ? C’est donc dire que pour aider quelqu’un à retrouver son équilibre quotidien, vous devez vous-mêmes, être en équilibre. Pourquoi ? Simplement parce qu’autrement, vous risquez d’être perdants tous les deux.

Comment une mère pourrait-elle bien être à l’écoute des besoins de ses enfants si elle a du mal à comprendre ses propres besoins ?

Autre exemple intéressant ; celui de la mère et de ses enfants. Il va sans dire que le rôle le plus important aux yeux de jeunes enfants est bien celui que la mère occupe. Toutefois, dans le but d’être au meilleur de ses capacités avec ses enfants, la maman devra se prioriser de temps à autre, autant dans ses objectifs de vie que dans de courtes périodes où elle pourra penser à elle. Non pas par égoïsme, mais au contraire, pour être en mesure d’être parfaitement stable et équilibré dans le cas où l’un de ses bambins aurait besoin de ses ressources. Comment une mère pourrait-elle bien être à l’écoute des besoins de ses enfants si elle a du mal à comprendre ses propres besoins ?

Je suis d’accord pour dire qu’il faut apprendre à se tourner vers les autres, à faire preuve de partage, de compassion et d’empathie. Toutefois, je crois qu’avant d’être le meilleur ami et le sauveur d’autrui, il faut être son propre sauveur.

Si vous aimez me lire, je vous invite à venir assister à l’une de mes conférences et à consulter ma page Facebook.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

Create a free website or blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: