À toi, la femme de ma vie…

Je te plains déjà, toi la femme de ma vie, t’aurais pu avoir plus de chance, t’aurais pu tomber sur un homme plus facile. T’aurais pu tomber sur un homme qui ne t’aurait pas posé de question et qui aurait sauté à pieds joints dans ta vie, mais tu m’as choisi moi…

T’as pris le chemin difficile et je t’admire déjà pour ça, mais ce ne sera pas évident de te faire une place dans mon cœur, je préfère être honnête avec toi. Le problème c’est que, comme toi, d’autres femmes ont appliqué sur le poste auparavant et chaque fois, j’ai été blessé.

Parce que oui, de nos jours on entend souvent toutes sortes d’histoires à propos d’hommes infidèles, à propos d’hommes qui ont fait toutes sortes d’horreurs à leur ex-copine, mais trop peu souvent on entend parler de femmes qui ont blessé.

Je suis désolé ma belle, désolé d’être trop indépendant avec toi, j’ai plus envie de m’attacher trop vite.  Je m’excuse de me refermer quand tu me parles d’amour et de sentiments, j’ai trop fait rire de moi les dernières fois que je me suis ouvert. Je suis désolé d’avoir l’air de me foutre de ce que tu me dis quand tu me parles, la communication je t’avoue que je n’y crois plus tellement. Pardonne-moi de ne pas être romantique et de ne pas t’écrire de beaux mots, j’ai tant gaspillé d’encre auparavant.

Tu vas probablement vouloir me laisser tomber en me fréquentant, tu vas sans doute penser que c’est peine perdue, mais je t’en conjure ne part pas. Ne me laisse pas devenir ce que je ne suis pas. Ne me laisse pas devenir un « sont tous pareils » parce que je te promets que j’en vaux la peine.

Je t’aime, toi, ma femme, mais je t’avoue que je ne sais plus comment m’y prendre pour t’aimer. Je ne sais plus ce que je dois faire ou ne pas faire. Je t’ai tant cherché, que j’ai bien envie de te laisser tomber, sauf que je t’aime trop, je suis amoureux de l’amour. J’ai tant pensé à toi, j’ai tellement rêvé de nous, de ce qu’on pourrait construire ensemble.

À la fin de ma première année dans la trentaine, les enfants fusent de partout dans mon entourage. Je les trouve si beaux lorsque je les regarde courir en riant. Je rêve souvent d’avoir une belle et grande famille avec toi, de prendre des vacances en famille et même d’acheter une caravane pour qu’on ait plus de place quand on monte faire du camping en Gaspésie.

On ne se connait pas, mais tu me manques tellement, je ne me suis jamais ennuyé de quelqu’un comme ça. Je voudrais tellement passer une nuit avec toi, juste pour me coller, juste pour que je puisse te regarder dormir en souriant.

Pour l’instant je ne peux que me contenter de t’attendre, en gaspillant encore un peu d’encre en pensant à toi.

Je te plains déjà, toi la femme de ma vie, t’aurais pu avoir plus de chance…mais tu m’as choisi moi…

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

Blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: