L’IMAGE AVANT TOUT

Je travaille dans un milieu où l’image et le professionnalisme sont importants, voire trop importants. Il arrive quelques fois où je me demande si le masque du professionnalisme peut être tellement large qu’il en couvre la totalité de la personne qui se cache derrière. Ce peut-il que l’image et le masque d’une profession en viennent à empiéter sur les valeurs fondamentales qui constituent une personne? Ce peut-il que ce masque qu’on l’on doit porter soit si large qu’il nous empêche de voir convenablement? À la veille de l’Halloween, je me questionne sur la réelle sécurité qu’un tel masque peut procurer ou retirer…

Dans la foulée des plaintes qui pleuvent sur les différentes célébrités que nous connaissons tous bien (le dossier Salvail et Rozon), il devient vite facile de constater à quel point certains masques sont ci immense qu’ils peuvent cacher certains des comportements les plus répugnants que l’humain peut se vanter avoir connu. Et pourtant, pour sauver une image corporative, plusieurs personnes ont fermé les yeux sur des gestes tout à fait inacceptables. Des gestes, qui dans un contexte autre que professionnel auraient déclenché des réactions presque instantanées… Lorsqu’on y pense, ces gens qui n’ont rien dénoncé, ils ont sauvé quoi au final ? Les coupables se sont quand même fait prendre et l’explosion de la vérité ne s’en est trouvée qu’amplifié…

Nous sommes donc en droit de se demander jusqu’où peut-on aller pour préserver une image ? Ou même dans quel genre de société vit-on pour vouloir préserver l’image au détriment de l’estime personnelle, de la réputation et même de la vie de certaines personnes ? Quel message envoyons-nous en agissant de la sorte?

Ah, bien sûr, il est beaucoup plus facile de se mettre la tête dans le sable :

« Ce sont des enfantillages…»

« Ce sont seulement des blagues…»

« Il est comme ça ne t’en fait pas…»

Et si c’était à vous que cela arrivait ? Et si c’est vous qu’on harcelait? Et si c’était vous qu’on intimiderait en vous demandant de vous taire? Voyons ce n’est pas si grave après tout, il ne s’agit que de…vous? Pensez au groupe voyons. Faites un petit effort. Vous pouvez bien bafouer votre réputation pour sauver l’image d’un regroupement, non? Allons, il faut parfois faire des sacrifices non?

Ça vous semble ridicule comme demande n’est-ce pas? Pourtant cela arrive tous les jours et sous toutes les formes.

Il y a une différence entre faire des compromis pour tenter d’établir une ambiance agréable et refuser de dénoncer une forme de violence sous seul prétexte que ce n’est pas si grave…tout comme il y a une différence entre faire une corvée de vaisselle pour aider son conjoint et accepter de se faire traiter de toutes sortes de noms en se disant que ça va lui faire du bien de se vider le cœur…

Je crois qu’il y a là, matière à faire de beaux débats. Toutefois, ce sera sans moi, je suis beaucoup trop authentique pour porter un masque, vous me connaissez…

Le prof.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Create a free website or blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: