OVERDOSE

Cela fait maintenant à peine plus d’une semaine que le cannabis a été décriminalisé que je ne suis plus capable d’en entendre parler. Ce n’est pas compliqué, je ne consomme même pas que je suis sur le point d’en faire une overdose.

«Maudit qu’on est chill»

L’article de Richard Martineau paru sur le site du Journal de Montréal en date du 21 octobre exprime bien la panique que certains ont eue en voyant la quantité de personnes devant la SQDC. C’est à se demander qui est le plus déconnecté de la réalité, les consommateurs ou les gens qui réalisent soudainement qu’au Québec, il y en a des consommateurs de cannabis.

«T’as l’air mêlé»

Dans une orgie de préjugés et de manque de discernement, l’article de Richard Martineau mêle plusieurs dossiers. Pour commencer: ceux de la pénurie de main-d’œuvre et de la légalisation du cannabis. On peut y lire:

«Coudonc, on n’est pas censé connaître une grave pénurie de main-d’œuvre, au Québec? Alors, comment expliquer qu’il y ait autant de gens bien portants qui n’ont rien à faire un mercredi matin?»

La première question qui me vient en tête c’est : «Où est le lien?» Ah, oui! Le fondement de cette affirmation est basé sur le seul fait qu’un mercredi matin, il y avait une file de personnes devant les succursales de la SQDC. C’est vrai, quand on y pense, c’est évident que si vous ne travaillez pas un mercredi matin, vous êtes clairement un «BS». C’est basé sur quelles études ça ?

L’horaire variable n’est qu’une solution possible aux coûts désastreux qu’occasionne le trafic sur l’environnement et l’économie. De plus, le 10 août 2018, Radio-Canada révélait des chiffres de Statistiques Canada qui nous apprenaient que le taux chômage canadien était à son plus bas en quarante ans. Parmi ces statistiques le Québec se classe parmi les trois provinces ayant les taux les plus bas. «Coudonc, il est ou le problème?»

« Chu enseignant , T’es enseignant, Yé enseignant… »

Dans une générosité digne de Mère Thérésa, l’article du Journal de Montréal ramasse les enseignants au passage :

« Icitte, man, on s’prend pas la tête.

Tu coules ton exam ? Tu passes pareil !

Les profs sont full compréhensifs !

De toute façon, ils ont coulé leur exam de français eux aussi, fa que, tsé veux dire ! »

Je dois avouer que je suis tout de même content qu’on aborde ce sujet dans l’article. Parce que lorsqu’on y porte attention, la qualité du français, les arguments bien appuyés ainsi que la recherche derrière cet article du Journal de Montréal laissent présager que ce problème de diplomation trop facile ne date clairement pas d’hier…

Sérieusement, encore une fois : sur quoi se base-t-on ? J’enseigne maintenant depuis presque cinq ans. J’ai travaillé dans deux écoles différentes et aux dires de certains de mes collègues, je suis chanceux de n’avoir fait que deux écoles. La profession enseignante est difficile, exigeante, 25% des nouveaux enseignants abandonnent la profession lors des cinq premières années de métier selon le nouveau ministre de l’Éducation. J’invite tous ceux qui peuvent penser que c’est évident à venir passer une année avec moi. Parmi les endroits où j’ai travaillé, je peux vous garantir que tous mes collègues se souciaient de la qualité de leur langue. Je trouve tout à fait déplorable et gratuit de mêler l’éducation et la légalisation du cannabis ensemble, ça n’a pas lieu d’être et c’est chargé de préjugés envers le métier d’enseignant. Quant à la qualité du français des enseignants, on peut souligner certains faits inquiétants. Par contre, de là à penser que les enseignants laissent passer n’importe qui à n’importe quel prix, c’est de l’ordre de penser qu’un média peut publier n’importe qui à n’importe quel prix…

Le prof

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Create a free website or blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: