Les «watcheux»

C’est l’histoire de plus de 3 000 maisons inondées et d’un peuple de « watcheux ». Parce qu’au Québec, qu’on se le dise, on aime ça « watcher ». On a même développé un certain talent dans le « watchage ». Une preuve ? Une voiture de police en bordure de l’autoroute suffit à causer un retard monstre. C’est donc l’fun « watcher ». Tout d’un coup qu’on verrait quelque chose, ne sait-on jamais ?

Si le peuple accordait autant d’importance aux problèmes dans le système d’éducation et dans le système de santé qu’au dernier chevreuil qui est en train de se faire pelleter par la Sureté du Québec sur le bord de la 30, les quadriplégiques marcheraient sûrement à nouveau et nos écoles seraient des exemples pour le monde en entier.

Sauf que… c’est trop l’fun « watcher » …

Je lisais le fabuleux article de Denise Bombardier qui critiquait les Justin Trudeau et les Manon Massé de ce monde. Pourquoi ? Pour l’odieux crime d’avoir été remplir des sacs de sable dans l’espoir d’aider quelques personnes à protéger leur maison contre l’incessante montée de la crue des eaux.

Ma foi, mais c’est une honte! Crions rapidement au scandale de marketing politique!

Voyez-vous, c’est cela, qu’est l’honorable action de « watcher ». C’est regarder dans le seul et unique objectif de critiquer, sans tenir compte des actions qui sont posées. Madame Massé et Monsieur Trudeau étaient cuits avant même d’avoir levé le petit doigt.

Piégé dans le regard perfide et hypocrite des « watcheux ». Si madame Massé ou monsieur Trudeau n’avait pas daigné lever le petit doigt, on les aurait sans doute lapidés sur la place publique en scandant leurs inactions face à un état d’urgence. Inversement, en prenant action, on les accuse de vouloir faire du marketing politique à 25 cents.

Ah, les « watcheux », que ferait-on sans leur opinion fondée et utile.

Mais j’y pense, peut-être n’y verrions-nous seulement que des humains qui veulent s’entraider réellement ? Est-ce que ça se peut encore ça ? Des gens qui s’entraident? Les humains auraient-ils fait la preuve, enfin, que leur survie jusqu’à aujourd’hui a toujours dépendu de leur capacité à vivre en société ?

Pour ma part, je me considère chanceux de ne pas avoir à vivre une pareille situation et je suis plein de compassion pour ceux et celles qui doivent voir leur maison complètement ravagée par ce désastre environnemental.

Pour tous les « watcheux » de ce monde, je vais terminer sur une phrase qu’un homme sage, en l’occurrence le dalaï-lama, a déjà dit :

« Si aider les autres vous paraît trop difficile, essayez au moins de ne pas leur nuire.»

Le prof

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Create a free website or blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: